EPST: Le SYECO appelle le gouvernement au respect de sa décision sur le salaire des enseignants


Par Blanchi Lungala M

Lors de son assemblée générale évaluative tenue le lundi 13 septembre 2021,
Le Syndicat des Enseignants du Congo (SYECO) a demandé au gouvernement d’appliquer immédiatement la décision prise lors du Conseil des ministres du 2 juillet dernier relative à l’ajouter de 100.000 FC à chaque enseignant, dans le cadre du paiement du deuxième pallier de la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement de base.

Pour le SYECO, le gouvernement doit convoquer, avant la fin du mois de septembre en cours, la commission paritaire devant évaluer le niveau de mise en exécution de l’accord de Mbudi de 2004.

Le SYECO plaide par ailleurs pour le respect du projet de budget de l’EPST exercice 2021-2022, tel qu’elaboré et défendu au ministère du Budget, pour le paiement sans conditions de nouvelles unités et l’uniformisation des salaires des enseignants à travers toute la République.

Pour lutter contre le surpeuplement dans les écoles publiques, ce syndicat exige la construction de nouvelles salles de classe et le renforcement des mesures de riposte pour protéger les élèves contre la Covid-19.

Il insiste sur la protection des milieux scolaires contre les actes de spoliation et le paiement sans conditions des intervenants du TENAFEP édition 2020-2021.

Rappelons que le gouvernement a adopté, lors de sa 10ème réunion du Conseil des ministres, les propositions de paiement de la prime de brousse aux enseignants des territoires non bénéficiaires des indemnités de transport et de logements et le paiement du deuxième pallier de la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement primaire consistant à l’ajout de 100.000 FC à chaque enseignant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *