Marche de Lamuka: Face à la répression de la police, Fayulu craque et insulte


Par Ignace Mubanga

Lors de la marche réprimée ce mercredi 15 septembre, les deux leaders de la coalition Lamuka, ont été contraint de descendre de la voiture pour poursuivre la marche à pieds avec les militants.

Martin fayulu l’un des leaders de la plateforme n’a pas pu se retenir face à la répression incontrôlée de la police. Sous l’émotion, l’opposant a fini par insulter les policiers. « Bolole » (insensés).

Très en colère, Fayulu s’est attaqué au chef de l’État Félix Tshisekedi, qu’il qualifie de « coureur de jupon ».

« Les démocraties sont en baisse en Afrique à cause de certains dirigeants du monde, parce qu’ils sont trop tolérants à l’égard de quelqu’un qui n’a pas gagné, qui passe son temps à draguer les jeunes filles, qui passe son temps à voyager, à dépenser l’argent de l’État, à mettre plein les poches. Je demande à cette affaire, que vous appelez je ne sais pas comment (IGF), d’aller enquêter sur les voyages de Monsieur Tshisekedi. Il dépense combien ? Il récupère combien ? », a déclaré Martin Fayulu.

Signalons que le commissaire de la police nationale congolaise ville de Kinshasa, Sylvano Kasongo avait promis d’arrêter toutes personnes qui sera à la marche selon les recommandations du gouverneur Gentiny Ngobila.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *