RDC: L’assassinat de feu M’zee Laurent désiré Kabila, Émile Mota s’en va avec la vérité


Par Joseph Tshibanda

L’ancien directeur de cabinet de feu M’zee Laurent-Désiré Kabila, Émile Christophe Mota est décédé le dimanche 19 septembre dernier, à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga.

Selon certaines sources concordantes, ce Professeur de la faculté des sciences économiques à l’Université de Lubumbashi, est mort dans cette même ville, à l’hôpital Diamant, suite à une courte maladie.

En effet, la mort de Mota a de l’impact sur le dossier d’assassinat de M’zee Laurent-Désiré Kabila, du fait qu’il a de son vivant attesté qu’il fut également l’un des témoins oculaires de ce meurtre occasionné le 16 janvier 2001, pendant qu’il discutait avec le feu Kabila le père (président de la RDC à l’époque), dans son bureau au palais de marbre.

Il sied de noter qu’Émile Christophe Mota fut l’un des proches du regretté Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza avec qui ce dernier avait créé son parti politique « l’UNAFEC » en 2005.

Le Professeur Émilie Christophe Mota a également eu la chance d’être élu député national avant d’occuper le poste du ministre de l’Agriculture, Pêche et Élevage dans le gouvernement Matata, de 2015 à 2016.

Né le 05 mai 1956, cet expert économiste a tiré sa révérence à l’âge de 65 ans, en qualité de recteur de l’Université Technique M’siri 1er de Bunkeya.

En attendant le programme de ses obsèques, le corps d’Émile Christophe Mota est conservé à la morgue de l’hôpital Afia Don Bosco de Lubumbashi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *