Sports : Noël Tshiani veut un coach congolais de père et de mère pour entrainer les Léopards.


Par Ignace Mubanga

Le candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2018, Noël Tshiani et initiateur de la loi sur le verrouillage des fonctions étatiques de la République Démocratique du Congo, aux congolais nés d’un seul parent congolais, reste ferme à sa loi, qu’il qualifie de protecteur de la souveraineté nationale.

Noël Tshiani veut également immiscer sa loi considérée par les politiques congolais comme une loi de la division en la surnommant « loi sur la congolité » dans les sports congolais.

Le président de la Force du Changement estime que l’équipe nationale congolaise entraînée par l’Argentin Hector Cúper est moins performante que sous l’ère du congolais de père et de mère Jean-Florent Ibenge Ikwange.

 » Les Léopards sous l’Argentin Héctor Cúper ne sont pas mieux que ceux sous de père et de mère Florent Ibenge. Sauf que la facture est maintenant plus salée qu’avant. « Valorisons Congolais ».

Signalons que la loi Tshiani avait déjà été déposée à l’Assemblée nationale par le député national Nsingi Pululu; mais jusque là elle n’est pas programmée dans le calendrier des activités de l’Assemblée nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *