Argentine: un an après le décès de Maradona,une femme l’accuse de l’avoir violée


Par Blanchi Lungala M

25 novembre 2020, 25 novembre 2021, un an déjà, jour pour jour depuis que que l’ancienne gloire du football, l’argentin Diego Maradona nous a quitté.

1 an après sa mort, une femme cubaine, Mavys Alvarez Rego, âgée de 37 ans, a accusé, le lundi 22 novembre dernier, Maradona et son entourage de violences et d’abus sexuels.

La trentenaire a déclaré aux médias dans la capitale argentine, Buenos Aires, qu’elle avait rencontré l’idole du football à 16 ans, alors que celui-ci était âgé de la quarantaine et vivait à Cuba.

Mme Alvarez Rego, qui réside maintenant à Miami avec ses deux enfants, a indiqué qu’elle a décidé de parler après des années de silence afin d’équilibrer certaines des histoires qui sont racontées dans une série télévisée sur Maradona à l’approche de son premier anniversaire de décès. La trentenaire a déclaré qu’elle avait eu une liaison avec Maradona lorsqu’elle l’avait rencontré pour la première fois il y a vingt ans.

 »J’étais éblouie, il m’a conquise… Mais au bout de deux mois, tout a commencé à changer…il me couvre la bouche, il me viole », raconte-t-elle.

L’histoire a duré « entre quatre et cinq ans », au cours desquels, Mme Alvarez Rego a affirmé que Maradona l’avait également poussée à essayer de la cocaïne, qui l’a rendu finalement dépendante. Elle a également affirmé qu’elle avait été maltraitée par Maradona qui l’avait « violée » à une occasion chez eux à La Havane.

 »J’ai arrêté d’être une fille, toute mon innocence m’a été volée. C’est dur. Vous arrêtez de vivre les choses innocentes qu’une fille de cet âge doit vivre », a-t-elle raconté.

Elle a allégué que, lors d’un voyage à Buenos Aires avec Maradona en 2001, elle avait été retenue par l’entourage du footballeur dans un hôtel contre son gré, empêchée de sortir seule et même forcée de subir une opération d’augmentation mammaire.

Elle a finalement porté plainte par le biais d’une ONG argentine « Foundation for Peace » qui a pris cette décision après avoir vu les aveux de la femme dans les médias américains plus tôt.

 »J’ai atteint mon objectif, dire ce qui m’est arrivé, éviter que cela n’arrive à d’autres, ou du moins pour que d’autres filles aient la force, le courage de s’exprimer », a-t-elle déclaré.

Considéré comme l’un des plus grands footballeurs de l’histoire, Maradona est décédé des suites d’une crise cardiaque à la suite d’une opération au cerveau sur un caillot de sang. Il avait lutté contre la cocaïne et l’alcoolisme pendant des décennies

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *