Kasaï-Central/16 jours d’activisme : le PNUD appuie le gouvernement pour le déroulement de ces assises


Par Pascaline Milemba

Après le lancement officiel de la campagne des 16 jours d’activisme par la ministre provinciale du genre famille et enfants , enfin s’en est suivi une session de formation des vulgarisation de l’édit n°29/k-c/ 2015 du 15 /05/2015 portant interdiction des coutumes avilisantes à l’égard de la femme dans la province du Kasaï-Central ainsi que la stratégie nationale de lutte contre les violences sexuelles et celles basées sur le genre.

Dans son mot de présentation, Nadège Tshibola , associée juridique au sein du PNUD a dans le cadre de la mise en œuvre du programme de lutte contre les VBG « JAD », confirmé que les objectifs poursuivis par ces assises sont pour amener les populations générales à comprendre l’importance de la période des 16 jours d’activisme contre les VBG ; sensibiliser la population sur les différents causes et questions de conséquence de prise en charge de VBG ; former les populations sur les droits de la femme et jeune fille dans les zones rurales impliquées dans la zone de coordination du Kasaï-Central sur la lutte contre les VBG.

Cette formation a débuté le jeudi 02 décembre 2021 et pourra prendre fin le samedi 04 décembre soit 3 jours.

Le projet de lutte contre les VBG dénommé justice autonomisation et dignité de la femme et fille du Kasaï-Central est financé par le gouvernement des affaires mondiales au Canada, et exécuté par trois agences des Nations-Unies, à savoir le PNUD, BCNUDH et l’UNFPA sous la coordination globale du PNUD en collaboration avec le ministère du genre, famille et enfants.

Signalons que la campagne des 16 jours d’activisme prendra fin le 10 décembre qui marque la journée internationale de droit de l’homme.

 6 vues totales,  1 vues aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.