RDC Mbuji-Mayi: Félix Tshisekedi à la population du Kasaï oriental: « Vous êtes mon sang…je ne vous ai pas oublié »


Le chef de l’État congolais, Félix Tshisekedi séjourne depuis l’après-midi de ce vendredi 24 décembre au Kasaï-Oriental. Le Président de la République a tenu un meeting populaire à la place Bonzola, après avoir été accueilli par des milliers de personnes.

Le chef de l’État reconnait le retard de développement de la province Dans son adresse, le premier citoyen congolais a commencé par remercier la population du Kasaï oriental pour sa lutte pour l’alternance et le choix porté sur lui lors des élections présidentielles de 2018.

Le chef de l’État a ensuite dénoncé certaines langues qui montent les est-kasaiens contre lui en prétextant qu’il a toute son attention focalisée uniquement à l’Est du pays. Sans le nier, il a fait savoir que cela s’explique par sa détermination de ramener progressivement la paix dans les provinces du Kivu et de l’Ituri.

Devant des milliers de personnes venues de tous les coins de la province, le président de la République rassure, « vous êtes mon sang, je ne vous ai pas oublié ». Poursuivant sur la même lancée, Félix Tshisekedi fait usage d’une maxime célèbre dans la région, « Ku cinu kuikala wenu, wamona mua kuenda madiunda ».

 Comme pour dire que la gestion du pays est aujourd’hui tenu par un fils du terroir, « tenez vous tranquille, vous serez servis ». Les premiers 3 ans de son mandat, a-t-il expliqué, ont surtout permis de rouvrir le pays au monde, à travers plusieurs contacts diplomatiques. Par ailleurs, les performances enregistrées dans la collecte des recettes locales vont sans nul doute avoir une incidence sur le vécu quotidien de la population en 2022, surtout que « pour la première fois, nous avons un budget dépassant les 10 milliards de dollars américains ».

« Je ne fais aucune promesse » Le chef de l’État a sans doute découvert le grand reproche que lui font ses opposants: « faire souvent beaucoup de promesses, certaines irréalisables ». Voilà pourquoi Félix Tshisekedi s’est réservé de promettre à nouveau à la population du Kasaï oriental, étant donné que plusieurs de celles faites en 2018 tardent à se matérialiser.

 « Je ne fais aucune promesse, de peur d’enregistrer du retard dans leur accomplissement », a-t-il lancé. Mais face aux cris incessants de la foule, lui rappelant notamment la question de la relance de la MIBA, le premier des congolais a annoncé pour bientôt le redressement de cette société.

Il s’en pris avec véhémence à la SACIM qui exploite sans contre partie le gisement de la MIBA. « Je vais me rendre là bas pour voir clair ». « Je connais que vous avez des problèmes de routes, de courant électrique, de l’eau potable », ajoute le chef de l’État. « Je peux vous rassurer que pour tous ces problèmes, des solutions sont entrain d’être trouvées », poursuit-il, précisant que la province du Kasaï oriental sera désenclavée grâce à la construction à venir de la route Mbujimayi-Kananga-Kalamba Mbuji, débouchant ainsi en Angola.

Les projets en cours de modernisation de la l’aéroport de Bipemba, d’adduction d’eau, de construction du port de Ndomba ont été également évoqués par Félix Tshisekedi. « Je reviendrai avant 2023 et la situation ne sera pas la même ». Le Président de la République va poursuivre son séjour à Mbujimayi en recevant toutes les couches de la population. Une manière pour lui de faire un diagnostic juste des problèmes que connaît cette province et toute la région du Kasaï. Moins

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.