RDC : Marche anti-MONUSCO, la Lucha exige une enquête sérieuse et indépendante


Par René Bagalwa

Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (Lucha),condamne les violences subies par la Monusco de la part des manifestants du 25 et 26 juillet 2022.

Dans une déclaration rendue publique à Goma en date du 26 juillet dernier, le mouvement citoyen Lucha oblige une enquête indépendante et sérieuse pour que les auteurs d’assassinats répondent à leurs actes.

« Les violences commises en marge des manifestations appelant au départ de la MONUSCO à Goma le 25 et 26 Juillet 2022 sont déplorables. Ces meurtres, blessures, tortures, destructions,
pillages et abus divers auraient pu être évités si le 23 juillet 2022, le maire de la ville de Goma
s’était abstenu d’interdire la journée ville morte décrétée le 25 juillet. Nous rendons un vibrant
hommage aux Congolais tués et blessés par les Casques Bleus de la MONUSCO et appelons le
gouvernement Congolais à prendre en charge leurs obsèques et soins médicaux”, dit la Lucha.

Elle appelle à une enquête urgente pour identifier et poursuivre en justice les Casques Bleus de la MONUSCO, les membres de services de sécurité Congolais et toute autre personne impliquée dans les violences vécues en marge des manifestations appelant au départ de la MONUSCO à Goma et dans d’autres entités de la province.

Pour rappel , lors des différentes manifestations qui se sont déroulées à Goma et à Butembo, 15 personnes sont décédées y compris des blessées.

 318 vues totales,  1 vues aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *