Lubumbashi : Clôture du Forum national sur les traditions et religions pour mettre fin aux VBG en RDC.


Par FK

Durant deux jours ,soit du 03 au 04 novembre 2022,plus de 250 personnes provenant de 26 provinces de la RDC se sont réunis à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga au cours du Forum national des traditions et religions pour mettre fin aux Violences sexuelles et celles basées sur le genre.

Ce forum a réunit des leaders religieux et coutumiers ,des experts et partenaires qui soutiennent la lutte contre les violences sexuelles et celles basées sur le genre ,des hautes autorités du pays,quelques Gouverneurs de province ainsi que les personnalités de UNFPA.

A en croire Nathalie Kambala Luse,Directrice-pays de FMMDI qui s’est confié à la presse ,les autorités du pouvoir coutumier et religieux n’étaient pas surtout associés dans cette lutte pour mettre fin à ce du fléau.

« Tout ce que nous avons compris est qu’il y a eu un grand temps où l’on avait mis de côté le leader religieux et le leader traditionnel dans les questions liées aux VBG et la grande difficulté est que nous sommes dans une diversité des coutumes et des cultures et c’était difficile de regrouper toutes les coutumes ensemble et se battre pour une seule cause de la femme et de la jeune fille » ,a déclaré Nathalie Kambala Luse.

Et d’ajouter « c’est important aujourd’hui d’associer les chefs traditionnels,les chefs religieux à une lutte d’union pour combattre cette pratique néfaste ,dégradante auprès des femmes et des jeunes filles ».

De leurs côtés ,les leaders religieux et coutumiers ont pris la décision à travers une déclaration d’abolir tous les us et coutumes de nature ,le mariage d’enfants ,la discrimination envers les survivantes de Violences sexuelles, délits de ressources,non- accès à la terre , à l’éducation. Il en est de même des pratiques religieuses néfastes qui ne favorisent pas l’égalité entre les hommes et les femmes au sein des communautés.

Rappelons qu’au cours de ce forum, le Directeur adjoint en charge de la question politique, juridique du cabinet de chef de l’État Prof Nicolas Buatshia a échangé sur la vision du chef de l’État pour matérialiser la politique de tolérance zéro en matière de violences sexuelles et celles basées sur le genre et aussi le pouvoir de la masculinité positive en RDC.

 142,464 vues totales,  1,163 vues aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *