Le 24 janvier 2019 : Passation historique de pouvoir entre Joseph Kabila et Félix Tshisekedi (Retour sur l’événement)


Par Benjamin
Babunga Watuna

CE JOUR-LÀ… 24 janvier, comme aujourd’hui… au Palais de la Nation, à Kinshasa.

Pour la première fois dans l’Histoire de la RDC, un Président sortant transmettait le pouvoir à son successeur, dans les règles de la République.

Devant une foule nombreuse, Félix Tshisekedi jurait solennellement devant Dieu et la nation d’observer et de défendre la Constitution et les lois de la République, promettant de « maintenir son indépendance et l’intégrité de son territoire. »

Après la prestation de serment, plusieurs coups de canons furent tirés, tandis que Félix Tshisekedi se voyait remettre les symboles de sa charge. Le Président sortant, Kabila lui remit le drapeau de la RDC, dans un geste particulièrement symbolique, et le texte de la Constitution.

Joseph Kabila et Félix Tshisekedi s’étaient ensuite donné une longue accolade, avant de se serrer la main. Dans son discours d’investiture, Félix déclarera « C’est un jour historique (…). Nous ne célébrons pas la victoire d’un camp contre un autre, nous honorons un Congo réconcilié. »

Félix Tshisekedi avait par la suite promis de construire un pays qui « ne sera pas un Congo de la division, de la haine ou du tribalisme. » Il avait également salué en Joseph Kabila, « l’un des acteurs de la matérialisation de l’alternance démocratique ».

 1,322 vues totales,  1 vues aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *