Sud-Kivu : le Programme de lutte contre les maladies tropicales négligées lance la campagne de distribution de masse des médicaments contre la filariose lymphatique


Par René Bagalwa

Celle-ci est une maladie bactérienne consistant à augmenter le volume des membres et des organes génitaux.

Plus de 4 millions de personnes à risque dans 16 zones de santé du Sud-Kivu vont recevoir des médicaments de lutte contre la filariose lymphatique appelée « Birimbo » en swahili, selon le Programme. L’opération a été officiellement lancée lundi 23 janvier dernier.

Dr Solange Namulisa, médecin coordonnatrice du Programme de lutte contre les maladies tropicales négligées, prévient que la distribution se fait à titre préventif, qu’elle est gratuite et se fera de ménage à ménage.

Pour elle, Il y a quatre millions trois cents cinq sept milles cinq cents seize personnes à risque, recensées dans ces 16 zones de sante. La distribution est gratuite et les personnels de santé passeront de ménage à a ménage. « Ils vont enregistrer les personnes qu’ils trouveront dans les ménages à partir de 5 ans et plus ils vont donner un comprime à une personne. Le programme, c’est beaucoup plus dans le cadre de la prévention. C’est pour cette raison que nous distribuons les médicaments à la population de 5 ans et plus et cette population représente 84% de la population a risque ».

Selon le médecin, l’objectif c’est d’atteindre d’abord 84% de la population. Cela revient à dire que 84% de la population avale ces comprimés d’albendazole pour prévenir la contamination à la filariose lymphatique.

Par ailleurs, un kit de soins a été remis aux malades souffrant de cette pathologie. Ce kit est composé d’un bassin, crème, savon, serviette et des souliers adaptés pour ces derniers.

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *