Kinshasa : Félix Tshisekedi ouvre les travaux de la table ronde sur l’état de siège au Nord-Kivu et l’Ituri


Plus de deux ans après la proclamation de l’état de siege dans les provinces de l’Ituri et le Nord Kivu, le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo procède à son évaluation à travers la Table ronde ouverte ce lundi ,matin ,14 Août 2023,au Palais du peuple à Kinshasa.

Pendant trois jours , les membres du gouvernement sectoriels , des élus nationaux et provinciaux des provinces concernés, des chefs religieux et d’autres acteurs sociaux et économiques de l’Ituri et du Nord vont procéder à une réflexion sans complaisance de cet état d’exception décrété depuis le 6 mai 2021.

Dans son allocution d’ouverture, le président Tshisekedi a rappelé que l’état de siège était une situation exceptionnelle dictée par la recrudescence de l’insécurité dans les deux provinces depuis plus de trois décennies.

« J’avais activé ce dispositif constitutionnel avec l’engagement et la détermination d’endiguer des menaces graves et de sécuriser les populations et leurs biens, dans le seul but de rétablir une paix qui soit durable », a déclaré le Chef de l’État Félix Tshisekedi.
« Je suis conscient de ce que ce régime voulu exceptionnel par le constituant n’a pas vocation à s’éterniser. Je vous demande de bien vouloir prendre la mesure , la vraie mesure de la situation, car il en va de la survie de la nation toute entière », a renchéri le Chef de l’État.

A l’issue de trois jours d’évaluation,
des recommandations et résolutions seront soumises à l’autorité du président de la république afin de prendre une décision.

Si le président Tshisekedi venait à mettre fin à l’état d’urgence , les gouverneurs civils en postes avant l’état de siège reprendront leurs pouvoirs pour le reste de la législature.

Bien avant le Président de la République, le premier ministre Jean Michel Sama Lukonde a rappelé que son gouvernement n’a pas lésiné sur les moyens pour mettre un terme à l’insécurité.
Il a organisé 4 missions d’itinérance dans ces deux provinces et récolté les désidératas des populations.

Il convient de noter qu’au terme de la constitution de la RDC, l’état de siège est une mesure exceptionnelle et provisoire pouvant être décrétée pour une période initiale de 30 jours . Après ratification du parlement , celle-ci est renouvelée par période successives de 15 jours.

Rédaction

Loading

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *