Cris de singes, projectiles…: les supporters hongrois ont remis le couvert après les incidents à l’Euro face à la France

Les Anglais Raheem Sterling et Jude Bellingham ont été victimes de comportements racistes lors du match qualificatif pour le Mondial 2022 contre la Hongrie jeudi soir à la Puskas Arena de Budapest, où des cris de singes ont été entendus. Différents médias anglais l’ont rapporté après la victoire 0-4 des Three Lions.

Avant le coup d’envoi, les spectateurs hongrois ont également conspué les joueurs anglais qui se sont agenouillés. Après son but, Sterling a vu de nombreux projectiles voler des tribunes en sa direction, sans pour autant réagir.

Début juillet, la fédération hongroise de football a été sanctionnée de trois matches à huis clos (dont un en sursis) et d’une amende de 100.000 euros pour le « comportement discriminatoire de ses supporters » lors des trois matches disputés par sa sélection à l’Euro. Des cris racistes à l’encontre de joueurs noirs de l’équipe de France avaient notamment été lancés depuis la tribune où se trouvaient les ultras hongrois à Budapest, le 19 juin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *