28 septembre 2011 : l’emblématique pasteur Jacques Vernaud meurt à Johannesburg


Chronique de Benjamin Babunga

CE JOUR-LÀ…

28 septembre 2011, décès à Johannesburg, à 79 ans, du Pasteur Jacques André Vernaud, un des grands revivalistes de la RDC. Il avait initié en RDC, depuis les années 80, l’Eglise « La Borne », qui compte à ce jour à peu près 37 extensions à travers la RDC et le monde.

Suisse d’origine française, Jacques André Vernaud est né au Gabon en 1932 où ses parents servent comme missionnaires. Ils avaient un grand zèle pour l’évangile. Vernaud sera élevé dans des conditions très humbles qui ne lui permettront d’aller à l’école qu’à l’âge de 13 ans.

Après ses études en Suisse, il entreprit sa formation biblique en Angleterre où il décrocha son diplôme. Il commença son ministère à l’âge de 20 ans. A l’âge de 25 ans, il épousa Johanna Van Ameron et de leur union naquirent 3 filles toutes, mariées aujourd’hui.

Avec sa femme, ils décidèrent de s’installer à Léopoldville (Kinshasa) en 1965 et devinrent vite des pionniers du message de la Pentecôte dans la partie Sud-ouest du pays, évoluant au sein des « Assemblées de Dieu » au Congo.

C’est en 1981 que le couple Vernaud entreprit un ministère chrétien dans le but de répondre au besoin réel de ceux qui ne connaissaient pas Jésus et des chrétiens d’expression française : le Centre Évangélique Francophone « La Borne » voit le jour, à Kinshasa.

Au fil des ans, « La Borne » est devenue une pépinière des serviteurs de Dieu, un repère à partir duquel d’autres églises ont été implantées partout en RD Congo et dans le monde.

 679 vues totales,  2 vues aujourd'hui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *