RDC: « le RAM est géré par la présidence, et non par le ministre », (JM Kabund)


Par la Rédaction

Les manœuvres avant le retour du ministre Augustin Kibassa Maliba à l’Assemblée nationale, ont permis à l’Union sacrée de réunir ses députés membres, lundi 11 octobre dernier à l’hôtel du Fleuve, à Kinshasa, pour essayer de laver le patron du RAM, apprend-on d’un député participant qui a demandé l’anonymat.

Au cour de cette réunion, les députés sont restés fermes sur leur souhait de voir le RAM être supprimé, mais les dirigeants de l’Assemblée nationale et le Chef du gouvernement on insisté sur le fait que la majorité ne doit pas perdre dans ce dossier.

« Le RAM est géré par la présidence, et non par le ministre », disait Kabund aux députés. Pour sa part, Sama Lukonde a insisté « qu’il faut tout faire pour ne pas perdre face à l’opposition », alors que Mboso lui martelait « qu’il ne faut pas laisser couler Kibassa ».

Par ailleurs, le premier vice-président de la chambre basse du Parlement a révèlé aux députés que dans le dossier RAM il n’y a pas que le côté technique, mais c’est surtout le côté politique.

« Dans le dossier RAM, il n’y a pas que la technique, c’est aussi la politique. Si aujourd’hui nous disons arrêtons ce RAM, qui va gagner ? », dit Kabund aux députés USN qui répondent « le peuple d’abord ».

« Le peuple d’abord, le peuple d’abord, le peuple d’abord », criaient les députés USN à chaque fois que, Kabund, et Mboso disaient « qu’il faut répondre au souhait de la population,oui, mais la majorité ne doit pas perdre la face, faut une sortie honorable ».

La plénière convoquée pour ce mercredi 13 octobre 2021 à 10 heures prévoit dans son ordre du jour les réponses du Ministre des PTNTIC au sujet de la taxe RAM. Reste à savoir comment les députés vont réagir dans l’ensemble, et quelles seront les réponses de Kibassa aux élus nationaux. Ces réponses sont très attendues par l’ensemble des congolais qui ne jurent que sur la suppression de ladite taxe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *